dimanche 10 janvier 2010

Claude J. Allan : Chanson russe - Poètes Prisonniers 1940


Ce texte, ci-dessous, me fait penser à un ami qui lui aussi fut prisonnier & qui disparaissait voilà un an... Emile Bonnel de Villeneuve lès Avignon.

Extrait d'un recueil de Poésie publié par: poésie 43 de Villeneuve les Avignon, dirigé par Pierre Seghers ( publication en Mars 1943).


Avignon , sous l'Occup, eut pu revenir le centrepoètique qu'il fut bien des années Avant...



0+0+0+0+0+0+0




Poètes Prisonniers

Chanson russe


Sur le bord de la route
Un arbre mort sur deux
Et pendant la déroute
Un ami mort sur deux,

J'ai reconnu le doute
Sur son visage hideux
Et mon âme se voute
Comme un arbre sur deux,

Mes oreilles redoutent
Les tambours au son creux
Qui rythmèrent l'absoute
De l'ami, mort sur deux
La vie est bien trop courte!
Le ciel trop radieux!
Aime l'ami...et goût
L'arbre vivant sur deux!



Claude J. Allan 16 Octobre 1940

sur une idée de Michelle Craponne

.


1 commentaire:

Mathilde a dit…

Joli poème et jolie photo pour nous dire que nous ne savons pas la chance que nous avons d'être toujours vivants ! Enfin, il y en a toujours qui le savent mieux que d'autres, tout dépend de ce qu'on a vécu, connu et de notre sensibilité ! Encore une fois, le contexte bien souvent nous fait réaliser ce que, de grands philosophes, de grands poètes, de grands artistes tout court ont su mieux exprimer que ce que nous pourrions le faire nous-mêmes.
Que cela ne nous empêche surtout pas de nous exprimer, et de clamer haut et fort à quel point la vie est délicieuse malgré quelques combats durement menés.